Créaticides: les 6 plus grands poisons de la créativité

4 juin 2013
Si vous avez travaillé sur des projets innovants vous le savez, certaines personnes sont l'équivalent d'un poison pour la créativité. Leurs armes sont variées mais on y retrouve quelques phrases types. Je vous les propose ici accompagnées de réponses cinglantes ou diplomatiques: 


“On l'a déjà essayé en 1968 et ça marche pas…”

  • cinglante: OK, mais en 1968 vous n'aviez pas d'ordinateur
  • diplomatique: OK, mais je pense que nous avons plus de moyens à notre disposition que vous n'en aviez à l'époque

“Notre concurrent n'a jamais fait ça, il doit y avoir une raison..”

  • cinglante: Oui, laquelle?
  • diplomatique: En effet, il n'a pas du y penser.

“Ça se vendra jamais”

  • cinglante: Comme l'a dit T Watson le PDG d'IBM en 1943: "Il y a un marché pour tout au plus cinq ordinateurs dans le monde" 
  • diplomatique: Il est trop tôt pour anticiper le marché au moment de la commercialisation, mais son évolution semble indiquer une convergence significative avec le projet 

“Ça coutera trop cher”

  • cinglante: OK combien? comment faire baisser les coûts, est-ce moins cher qu'une faillite?
  • diplomatique : c'est stratégique

“On y arrivera jamais”

  • cinglante: OK, qu'est-ce qu'il nous manque pour y arriver et où le trouver?
  • diplomatique: Nous allons apprendre des choses qui nous seront très utiles dans tous les cas

“On touche plus à rien, ça marche depuis 20 ans!”

  • cinglante: OK et quel est le plan B au cas, bien improbable, où le monde change?
  • diplomatique: on ne touche à rien on explore des solutions dérivées
Si vous en avez d'autres... N'hésitez pas!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.